Divers

Challenge National Secours Routier

Le Service Départemental d’Incendie et de Secours de Loire-Atlantique, associé à l’Union départementale des sapeurs-pompiers et à la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France, accueillera du 17 au 20 mai le challenge national de secours routier ainsi que le challenge national de secours à personne.

Toutes les épreuves de ces 2 challenges se dérouleront en public sous les Nefs de l’île de Nantes.

 

Pour la 1ère fois, une équipe de Gironde, soutenue par le SDIS33 et notre Union participera à la compétition de secours routier.

L'équipe constituée en 2016 compte 8 personnes SPP, SPV et ISP issues de plusieurs CIS. Elle pourra ainsi partager son expérience en matière de désincarcération avec des sapeurs-pompiers venus de tout l'hexagone mais aussi de pays étrangers. Les vainqueurs de ce challenge participeront d'ailleurs en suivant au challenge mondial de secours routier organisé en Roumanie.

Deux manoeuvres tirées au sort sont au programme de cette compétition :

- un exercice rapide mettant en cause 1 ou 2 VL, une victime en urgence absolue, dont l'extraction dot être effectuée en 10 minutes ;

- une simulation plus complexe d'une durée de 30 minutes impliquant 2 VL et deux victimes.

Cette participation a nécessité plusieurs mois de préparation avec des entrainements bimensuels de 3 heures.

Enfin, à  l'issue de ce RDV devenu incontournable depuis 2015, l'équipe girondine aura pour mission localement de tester de nouveaux matériels et d'aider à l'élaboration de techniques opérationnelles innovantes, dans un domaine où les constructeurs automobiles ne cessent de renforcer la sécurité des véhicules

Bonne Chance à eux !

 

 

Actions en faveur des femmes sapeurs-pompiers

Le directeur général de la sécurité civile et de la gestion des crises a missionné un groupe de travail en vue de porter un diagnostic sur le faible taux de féminisation des effectifs sapeurs-pompiers et de proposer des pistes d'amélioration.

Un plan d'actions en 20 points a ainsi été élaboré pour un recrutement plus diversifié des sapeurs-pompiers.

 

123ème Congrès National des Sapeurs-Pompiers de France

Le 123ème congrès national des sapeurs-pompiers de France s'est tenu à Tours du 21 au 24 septembre 2016.

Attentats, gestes qui sauvent, feux de forêt, catastrophes naturelles, et échéances électorales à venir...

Un contexte particulièrement propice au débat.

Vous trouverez en cliquant sur le lien ci-dessous les documents présentés lors des différents carrefours et conférences du congrès :

http://www.pompiers.fr/pompiers/rendez-vous/congres-national-des-sapeurs-pompiers-2016/carrefours-et-conferences-du-congres

Le logo de l'UDSP33 actualisé

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France a souhaité renforcer la visibilité des sapeurs-pompiers de France auprès de ses adhérents, de ses interlocuteurs et du grand public.

A cette fin, la marque " Sapeurs-Pompiers de France " a été créée en 2013 et intégrée aux marques de la Fédération nationale, de l'Oeuvre des pupilles orphelins et Fonds d'entraide, et de la Mutuelle nationale de sapeurs-pompiers de France.

Afin d'élargir la promotion de cette identité visuelle, il a été convenu de la possibilité pour les Unions régionales et départementales d'intégrer ce bloc marque à leurs dénominations sociales.

A l'instar de plusieurs Amicales et Unions, le conseil d'administration de notre Union départementale réuni à Bourg sur Gironde le 8 décembre 2015 a décidé à l'unanimité d'intégrer l'identité visuelle commune à l'ensemble des sapeurs-pompiers sur son logo.

 

 

Ce logo va progressivement remplacé le précédent sur l'ensemble de nos documents et supports de communication.

 

 

Sapeur-pompier + volontaire = moi aussi

 

 

 

Les sapeurs-pompiers volontaires constituent une composante indispensable du modèle français de sécurité civile. A ce titre, une nouvelle campagne de recrutement est lancée par le ministère de l'Intérieur afin d'atteindre l'objectif de 200 000 sapeurs-pompiers volontaires en 2017.

Sur près de 250 000 sapeurs-pompiers en activité sur l’ensemble du territoire, plus de 193 000 sont des volontaires.

Ils s’engagent au sein d’un centre de secours proche de chez eux ou de leur lieu de travail.

Ils effectuent des gardes et des astreintes en fonction de leurs disponibilités professionnelles et de leur vie de famille.

Afin de contribuer à pérenniser ce modèle, le ministre de l'Intérieur a annoncé, lors du congrès national des sapeurs-pompiers de septembre 2015, la conduite d’une campagne de communication pour la promotion de l’engagement citoyen que représente le volontariat chez les sapeurs-pompiers.

En effet, les efforts des pouvoirs publics, et particulièrement du ministère de l'Intérieur, se poursuivent afin d'atteindre l'objectif de 200 000 sapeurs-pompiers volontaires en 2017, ambition affichée par le Président de la République lors du congrès de Chambéry en 2013.

Il s’agit de toucher des personnes déjà engagées dans la vie active et qui ont la volonté de donner de leur temps pour les autres mais qui n’auraient pas immédiatement pensé au volontariat chez les sapeurs-pompiers.

Une priorité est donnée aux 30-45 ans vivant dans les territoires ruraux et périurbains. Les femmes constituent aussi une cible privilégiée pour élargir le « vivier » des volontaires.

 

 

A lire également sur le même sujet :

- Etudiant et pompier volontaire, une double vie désormais récompensée : Le Monde 3/11/2015

- Quand ma maîtresse par pour éteindre le feu : FR3 Pays de La Loire

- Dossier de presse relatif à la signature de la convention cadre entre le Ministère de l'intérieur et le MEDEF

- Employeurs, chefs d'entreprise : un sapeur-pompier volontaire dans vos effectifs...plus qu'un atout sécurité, une plus-value ! (dépliant)

- Les études de l'IFRASEC : Le Volontariat " Cartes sur table " (compte-rendu synthétique)

 

 

Venez-vous former au SST avec les sapeurs-pompiers de la Gironde

 

Salarié sauveteur secouriste du travail

Devenir SST et maintenir ses compétences

Le sauveteur secouriste du travail (SST) est un salarié de l'entreprise. Son rôle est de porter les premiers secours à toute victime d'un accident du travail ou d'un malaise, mais aussi d’être acteur de la prévention dans son entreprise. Pour cela, il doit être régulièrement formé. Quelques repères pour devenir sauveteur secouriste du travail et actualiser ses compétences.

Á qui est destinée cette formation et quels sont ses objectifs ?

Tout salarié peut devenir sauveteur secouriste du travail sans pré-requis particulier, à l’issue d’une formation. Elle permet de :

  • maîtriser la conduite à tenir et les gestes de premiers secours (mettre en sécurité la personne accidentée, réagir face à un saignement ou un étouffement, utiliser un défibrillateur…),

  • savoir qui et comment alerter dans l’entreprise ou à l’extérieur de l’entreprise,

  • repérer les situations dangereuses dans son entreprise et savoir à qui et comment relayer ces informations dans l’entreprise,

  • participer éventuellement à la mise en œuvre d’actions de prévention et de protection.

Qu’obtient le salarié avec cette formation ?

La réussite aux évaluations mises en œuvre pendant cette formation permet d’obtenir le certificat de sauveteur secouriste du travail. Ce certificat est valable 24 mois au niveau national. Il est délivré par le réseau Assurance maladie Risques professionnels / INRS. Ce même certificat peut être délivré à des personnels non salariés dans le cadre de la formation initiale.

Ce certificat donne l’équivalence à l’unité d’enseignement « Prévention et secours civique de niveau1 » (PSC1) du ministère de l’Intérieur.

Cette formation est régie par un ensemble de dispositions (modalités de mise en œuvre, référentiels, documents administratifs…). Ces dispositions sont formalisées dans le document de référence du dispositif global de formation sauvetage secourisme du travail.

Comment se passe cette formation ?

La formation au sauvetage secourisme du travail a une durée minimale de 12 heures.

Le coût d’une formation SST assurée par des organismes de formation est laissé à l’appréciation des organismes en question.

Comment maintenir et actualiser ses compétences ?

Tous les 2 ans (24 mois de date à date), une mise à niveau des compétences SST du salarié est nécessaire. Ce recyclage est organisé sur une durée de 7 heures, où les compétences du salarié sont de nouveau évaluées. Il permet d’actualiser et de maintenir ses compétences de SST pour une nouvelle durée de 24 mois.

NOS TARIFS

 

  • INDIVIDUELS (dans nos locaux)

Formation initiale SST : 180 euros TTC

Recyclage (MAC) SST : 90 euros TTC

 

  • Pour les entreprises, veuillez nous contacter au 05.56.99.81.68

 

 

 

Recherche

Contactez-nous !

phone05.56.99.81.68
fax 05.56.99.81.76
mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 

Nos partenaires

Boutique

Visiteurs

Aujourd'hui172
Hier420
Hebdomadaire592
Mensuel6357
Total288403

6
visiteur(s) en ligne